04/10/2007

OPEN INTERNATIONAL DE KARATE KYOKUSHIN

Le club de karaté Kyokushin Universitaire de Namur (FUNDP) et le Club de Karaté Kyokushin de Sambreville  ont le plaisir de vous inviter au premier 

OPEN INTERNATIONAL DE KARATE KYOKUSHIN - NAMUR 2007

 Ce championnat international de BELGIQUE, désormais organisé à Namur, est la plus grande manifestation internationale de ce type organisée dans notre pays pour le karate KYOKUSHIN.  C’est l’occasion à ne pas manquer pour assister aux combats impressionnants de ce style légendaire. Vous y verrez l’élite internationale en catégorie « senior » (hommes et femmes) mais aussi en catégorie « vétéran » (+ de 35ans - hommes), de nombreux autres combats de classe B (amateurs Hommes-femmes) sans oublier ceux de nos jeunes espoirs de la catégorie « Junior » (15, 16, 17ans garçons et filles).Le spectacle sera complété par quelques démonstrations typiques du Kyokushin telles que : casse de planches « tameshiwari » spectaculaires (en ¼ de finale « élite »), des démonstrations de self-défense réalistes. D’autres démonstrations hyper dynamiques alliant arts martiaux et fitness sont prévues…     

 Affiches OIKN 2007 A3 Print



Combats au K.O.

Le style KYOKUSHIN est réputé pour ses combats à frappes réelles très rudes dont l'issue est souvent le K.O. d'un des adversaires. Avant d'arriver à cette étape ultime du combat à frappe réelle, les adeptes de ce style doivent s'entraîner sans relâche durant des années. Des entraînements très éprouvants physiquement qui permettent en plus de l'apprentissage des techniques pures, d'acquérir une résistance extrême, une condition physique importante, une puissance de frappe accrue et beaucoup de confiance en soi. La séreinité d'un combattant Kyokushin reflète des qualités certaines ! 

- Petite précision - Le K.O. ou "Knock-out" qui signifie littéralement: mise hors de combat se limite souvent dans l’esprit des novices, uniquement à la perte de connaissance d'un des protagonistes (K.O. cérébral). En réalité sans rentrer dans trop de détails techniques, il existe de nombreux types de "K.O." avant ce stade ultime que les règles de compétitions et les entraînements physiques intensifs ont pour but d’éviter. Quelques exemples : l’arrêt de combattre de quelques secondes ou définitif d’un des adversaires suite à une attaque ayant coupé sa respiration(K.O. respiratoire) ou ayant tétanisé un groupe musculaire (K.O. technique) sont considérés comme des K.O.   (…)Lors des compétitions, un K.O. de ce type, de moins de trois secondes, donne un avantage (Wasa-Ari) d’1/2 point à l’adversaire mais le combat peut continuer. Un K.O. de plus de 3 secondes met un terme au combat et l’adversaire remporte par « Ippon » (un point).Les catégories de poids et de niveaux (Elite, amateurs, juniors,…) permettent d’équilibrer les combats en limitant au maximum les risques de blessures sévères. Il y en a d’ailleurs incroyablement moins qu’en football ou même qu’en karaté « light contact ». Les blessures au niveau de la tête sont très rares. A voir !

Sponsors - Le dossier n'est pas encore clôturé - (cfr Stat anciens évènements.)  

19:34 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

stage hello I am coach maitre 4th DAN of Karate Shotokan
Current regional trainer fights I have a team one Tunisia North africa and I ask to you whether you to give the hapness ,lucky and the authorization to take part in your next training course involves to us during its training courses and to make us amiliored our experience awaits your answer my best feelings, we have honor to participate ,thanks.
So long out of martial ground.

Écrit par : bilel | 11/06/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.