29/04/2008

National training camp – Herentals – 25-26-27 Avril 2008 .


National training camp Netepark – Herentals – 25-26-27 Avril 2008 .
 

 

Ce vendredi 25 avril, nous sommes partis à 8 du club Universitaire de Namur: Ahmed, Antonio, Damien, David, Gérald, Jordan, Sophie et Sempaï Barra (16% des stagiaires présents au stage) pour rejoindre Herentals.

 

Routes encombrées, déviations,…Tous les clubs sont à la même enseigne. Nous arrivons après presque deux heures de route pour le check-in. Sacs dans les chambres, on enfile no Dogi et place au Kyokushin !

20h, 2h d’entraînement dirigé par Shihan Van Elten, débordant d’énergie et de souplesse derrière ses 68 ans. Impressionnant. Quelques séries chères à notre style pour une bonne mise en jambe et voilà notre premier Dogi trempé.


 B1-Tr Groupe hall


22h30 nos estomacs crient famine et rien de prévu au programme. Incroyable !  

Malgré l’heure tardive nous allons au centre d’Herentals déjà endormi mais grâce à l’intervention d’Antonio, en Grec s’il vous plait, nous sommes accueillis dans une sympathique taverne grecque, qui nous régale de quelques spécialités.

 

Samedi 06h45 -7h45 Footing. Le plat pays nous change de Namur et sa citadelle ;-)


B1-Cross


10h00-12h00 :les 10 kumite Kyokushin et concentration pour enchaîner quelques Kihon et Idogeiko dirigés par shihan Van Elten et senseï Van Kessel.

Le temps semble être avec nous. Ce serait dommage de ne pas profiter du superbe domaine du centre Bloso (Adeps) Dès l’après midi tous les cours se déroulent à l’extérieur.


 B1-Salut ext


Le dernier entraînement de la journée permet un bon festin aux « brûlots » (petite mouche microscopique dons la piqûre douloureuse donne la sensation de brûlure) qui redoublent d’appétit durant un Mokuso long, très long…

 

Dimanche 6h45 - C’est reparti pour un petit footing vivifiant encadré par senseï Van Kessel. Sadique mais plein d’humour, il teste les limites des stagiaires avec quelques postures dont il semble avoir déjà bien expérimenter les effets sur d’autres que nous.

A Namur, il y en a un autre de sadique à l’humour discuté ;-) Tout le monde tient bon, question d’habitude.

 

Solidaires et unisMort de rire aucun des élèves de Namur n’a pris son Bo (long bâton). Nous sommes bien les seuls Motus .

No mais sans blague, nous avons été oubliés lors de l’inscription et l’info ne nous est pas parvenue. Grâce à cela, nous avons droit à un cours particulier avec Senseï Gaddum et sempaï  Michael Biskos.


 B1-Gad-Nam1


Que du bonheur.

Les bunkaï présentés par cet expert du real fight (…)qu’est Senseï Gaddum, unique en son genre, investi même…, sont d’une rare efficacité. Oyama ne divulguait ses « specials technics » qu’à quelques instructeurs privilégiés qui subissaient aussi de sacrées séances à frappes réelles et sans aucune restriction. Grâce à son caractère bien trempé, il a pu suivre cet enseignement durant son année passée comme Uchi Dechi auprès d’Oyama. « …Sosaï Oyama faisait sortir tout le monde et ne gardait que quelques un d’entre nous. Il refermait la porte du Dojo, il n’était plus question de ressortir. Sosaï enchaînait ses techniques très dures sans aucune retenue, on ne savait jamais ce que nous allions prendre dans la gueule ou ailleurs… Tu bloques, tu esquives sinon c’est une praline dans ta gueule. C’est simple non ?!... »


B1-Gad-2


B1-Gad-3


B1-Gad-4

 

Avec plus retenue cependant, nous avons eu droit en comité restreint à quelques bunkaï et chaque fois 3 niveaux d’application. Niv 1 = Frappe éclair et puissante de dissuasion. Niv2: Mise hors de combat (KO), Niv 3: Snipper technics (…)  Un des moments fort de se stage.


  
 B1-Bo-gr


Après avoir emprunté de beaux « Bo » à nos potes avisés, nous suivons le cours dirigé par sempaï Van Kessel. Elle maîtrise parfaitement la technique du Bâton long. (Attentifs, certains d’entre nous restent rêveurs…) Nous revoyons ou apprenons pour certains le Bo No Kata.


 

B1-Bo1


 

Un des nouveaux katas du programme international IKO1 avec les Tekki Shodan et Nidan, Le Dassaï Daï  revus la veille avec senseï Annemans.


 

Dimanche après midi-  Sempaï Michael Biskos prend le relais pour un training kumite vraiment intéressant et bien mené. Travail d’esquive, de blocage,…et de contre. Enchaînement de tous niveaux. De bon Jyu kumite pour se chauffer un peu pour la suite.

 

Dimanche 16h45, les candidats pour les passages de grades nous rejoignent dans la « morne plaine » après leur examen écrit, le tameshiwari (casse), et l’examen techniques. 

C’est l’heure de l’ultime vérité. L’épreuve des Jiu kumité. Du 10ème au 1er Dan, une bonne quinzaine de candidats s’alignent pour le premier combat des 5 à 20 qui vont suivre suivant le grade.



 B1-kumite 2


Dans l’ensemble (cfr illustrations) tous se sont dépassés et on résisté avec un excellent spirit, aux plus aguerris d’entre nous. Dans l'ensemble car des karatekas bien plus méritants et vraiment préparés n'ont pas eu l'occasion de présenter leur examen contrairement à un candidat qui de l'avis général n'avait pas sa place... 

J'espère que certains réagiront pour faire valoir le vrai mérite d'un Shodan Kyokushin   


B1-kumite 1

Une remarque spéciale et nos félicitation à Sophie qui, avec ses 40kg n’a pas hésité à se frotter à des gabarits jusqu’à 2x plus lourds qu’elle. Des candidats qui pensaient se reposer un peu mais qui ont vite déchantés, surpris par son agilité et la puissance de ses poings. De vraies grosses piqûres!  Les cadres du stage n’en revenaient pas.


B1-kumite 3


 

Le bilan du stage est excellent.

Au total plus de 17h d’activités parfaitement encadrées, une ambiance conviviale, un cadre superbe, une restauration équilibrée, des cuisines d’une propreté et d’un ordre exemplaire, il faut le souligner. Des chambres tout confort.

Bref, nous serons présents au prochain rendez-vous.  

Osu !

Sempaï Patrick Barra

A lire prochainement: Dans les coulisses de Nete Park 2008.

17:58 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/04/2008

Blason du club universitaire

Cela faisait des années que l'on en parlait, des lustres que nos Dogis espéraient s'en parer... Voici enfin Le BLASON du CLub Universitaire de Namur. Ou du moins le projet avant production.

Disponible dès le 15 septembre 2008  

blasonPn


Fond Bleu Kyokushin + noir, jaune, rouge, marron, blanc, gris et or 

 Format 10x10cm

Pour la petite histoire, ce Blason intègre la devise et l'emblème du premier Bataillon de Chasseur Ardenais (1ChA) de Marche en Famenne, dont je faisait partie en tant qu’officier instructeur de 1990 à 1991 – La devise, « Intrépide et courageux » deux qualités que nous tâchons de développer dans notre Dojo depuis 1985, est complétée par celle du 1ChA :  « résiste et mord ». Un « extrait » du caractère bien trempé du sanglier de nos Ardennes, dont la hure trône ici au centre du Kanku.

(ndlr l'animation c'est pour le fun...)

C’est une devise forte qui comme toutes les devises, doit rassembler et élever le groupe dans un même esprit martial. Elle doit rappeler à chacun de nous, de persévérer sans jamais abandonner face à l'adversité, elle doit nous pousser à nous dépasser dans le même esprit que notre "Osu!". (cfr post sur ce sujet) 

Sans agressivité malsaine, elle suggère avec une force tranquille, quelques unes des règles du Kyokushin: travail, persévérance, respect, humilité, combativité, etc.     

 

Le choix a été difficile,...nous avons longuement hésité, avec de cette première version...Clin d'oeil

blasondaffi

Pour les épicuriens du club
 

10:57 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/04/2008

Carnet Roses

 

Baby
NAISSANCE

Ce 15 avril 2008 la petite EMMA vient combler de bonheur ses heureux parents, Denis et Jennifer Wathelet. Nos fellicitations !

Graphique 3
Voici la photo de l'heureux papa...- Un petit effort d'imagination, quelques années de moins, des boucles blondes et un Pampers ça devrait le faire en attendant une photo officielle.

 


karate-wedding-721982

 

MARIAGE

Le 22 mars dernier, nos amis karatekas, Cédric Collignon et Isabelle Terroir, se sont unis pour le meilleur et pour le pire. Nous ne leur souhaitons que le meilleur. J'en profite aussi pour souhaiter bon courage à Cédric qui passe quelques jours de vacances...pardon, qui est en pleines manoeuvres,...pour achever sa formation de sous-officier.  Ced et Isa

isa (n°7 en partant de la droite)

ndlr : Ce petit montage est une fiction. Au club Universitaire, seule l'eau coule à flot!

13:52 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/04/2008

Interclubs - BKOF-BJC - Wavre avril 2008

Ce Dimanche 13 avril 2008 c'est déroulé l'interclubs annuel de la branche francophone de la BKO. Organisé par L'uchi Dechi Dojo, il a réuni 8 clubs et plus de 30 combattants.

Le but initial d'un interclubs est d'offrir aux débutants l'occasion de se rencontrer dans des conditions qu'ils rencontreront plus tard lors des tournois mais en limitant à un combat avec un adversaire de plus ou moins le même gabarit et si possible le même niveau.

En plus des protections obligatoires (qui sont interdites en tournois Kyokushin catégories adultes) l'arbitrage est lui aussi adapté afin d'éviter toutes blessures. Mis à part quelques bleus, les débutants sont relativment bien préservés. 

Le seul objectif est donc une première expérience du combat et l'apprentissage. Aucun trophée, ni palmares n'intervient dans ce type de rencontre. Quel que soit le résultat d'un combat, le bilan est positif car il encourage chaque participant à se corriger, à progresser dans la voie du Kyokushin et à respecter ses adversaires .

Plus tard les plus aguerris pourront participer aux tournois dans les règles du Kyokushin c'est à dire en Full Contact.

Voici en quelques images commentées le déroulement de cette rencontre amicale.

 

IC2008-Clubs

Le club Universitaire était représenté par 11 combattants "volontaires", dont 8 seulement ont pu combattre :

Damien DESSAUCY, Gérald ALEXANDRE (excusé), Adrien SERAFIN, Corentin SERAFIN (pas d'adversaire),Sophie TALLIER (pas d'adversaire), Sebastien MARBEHAN, Sébastien BERTRAND, Peter CASIER, Manu CATTEUWE, Alexandre GILMAIRE, Geoffroy DEBRABANTER.

Ils ont tous tiré un grand bénéfice de cette première expérience pour la plupart d'entre eux. Dès l'entrainement suivant, une plus grande concentration et un engagement plus intense était déjà perceptible. Le premier objectif est atteint.   

 

IC2008-arbitres

IC2008-Adrien

IC2008-Alex
IC2008-Dam
IC2008-Geoffroy
IC2008-Manu
IC2008-Peter
IC2008-SebB
IC2008-SebM

19:36 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Championnat de Belgique Tezuka Group

 

Compet Fleurus T1

 

 

Compet Fleurus T4 

Compet Fleurus P1

Présentation rituelle des nombreux clubs présents

 

IMG_7065

Présentation des juges "Fukushin" et des arbitres "sushin" pat Senseï Alfonso Rossi l'organisateur du tournoi   


IMG_7062

Dernières petites mises au point entre Shihan Breugelmans et Sensei Rossi, avant les premières rencontres.

Compet Fleurus T2 

Compet Fleurus T3

 

Compet Fleurus G02

Deuxième tour, Damien affronte Jonathan. Malgré ces 100kg et une bonne dose de motivation, il a du mal a sortir des techniques efficaces contre cet adversaire de 125kg bien décidé lui aussi à "faire place nette sur "son" tatami. 

Compet Fleurus G03

Avançant sans cesse sur un Damien malheureusement aussi rattrapé par des réflexes linéaires tout droit issus de ses années de partique du Shotokan, l'issue du combat se dessine clairement. 


 

Compet Fleurus T5

IMG_7048

"Sempaï Christohe Delmotte dans un grand moment de stress dû aux inscriptions de dernière minute lors du Check-in combattant. Malgré une application Excel pour gérer les tableaux éliminatoires, bien pensée,  quand il faut encoder une longue liste de participants le matin même de la compétition, ça fout le "binz"."


Compet Fleurus P3

3ème place pour Damien, 1ère pour Jonathan et 2ème pour Pietro 

 

Compet Fleurus P4

Mon pote Fabrizio qui en plus de sa première place en poids lours - 90kg, remporte le trophée bien mérité, du meilleur combattant du tournoi 

Compet Fleurus Palm1


Compet Fleurus T6

 

Compet Fleurus T7
 

IMG_7047
de Gauche à droite, Roger ancien du Kyokushin, sévissant depuis des années dans le milieu de la Boxe Thaï  ou il est devenu un excellent arbitre international, Senseï Ferro "Nuccio" mon professeur celui a qui je dois tout, un combattant à la science infuse d'une génériosité inégalable, Senseï  René Lecire, son professeur et Sempaï Claudio Agostini instructeur du club Charleroi Nord (professeur de Fabrizio Marinelli)   

IMG_7035
 Roger très tendre et jamais à court d'humour avec Senseï Christian Taelman

 

 

 

 

 

IMG_7091
 

Senseï René Lecire qui, il faut le préciser, était la hantise de tous ceux qui participaient à ses cours spéciaux pour les compétiteurs, tous les samedis matins. Des bleus, des syncopes, de la sueur,... Merci. Ca a été payant. Mon ami Senseï Lejeune excellent technicien, responsable francophone pour le groupe Tezuka, René Séveri dont la taille (il ne faut pas s'y fier) est inversément proportionnelle à ses connaissances technique Kyokushin. 

17:51 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Stage France Kyokushin en Normandie

Stage Franck P Mai2008

17:01 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2008

kyokushin Jogging 2008 - Février 2008

Le dimanche 24 février 2008 a eu lieu la 3ème édition du “kyokushin jogging” de l’Uchi-deshi Dojo – Wavre .

KKJOG2008-1
 

Parfaitement encadré, ce petit challenge de 6km autour du Bois vallonné de Laurentsart (wavre) et les campagnes brabançonnes, a accueilli cette année plus de 40 karatekas dont 6 du Club Universitaire de Namur

 KKJOG2008-2

KKJOG2008-3

KKJOG2008-4

KKJOG2008-6

 KKJOG2008-5

Félicitation à Manu et Gérald qui ont promené leurs hématomes du jeudi sans faillir, à Alexandre qui malgré le manque d’entraînement des dernières semaines a donné tout ce qu’il pouvait et a fait une belle 13ème place. Une mention particulière pour Damien et David, habituellement devant et qui malgré une toute, toute petite nuit, ont tenu leur engagement en prenant place sur la ligne de départ.


Mention spéciale enfin pour le benjamin et le doyen de la course : Luka Firenze -12 ans, Alexandre Dupont 56 ans ! Qui terminent en un peu plus de 45 minutes.

KKJOG2008-R

Les prochains rendez-vous pour ces rencontres amicales interclubs sont :

 1- L’Interclubs de Wavre le 13 avril 2008

2- Le Challenge de Namur que nous mûrissons depuis quelques années sur le site de la Citadelle de Namur. Le siège de nos « Outdoor - summer training » est un endroit superbe entre Sambre et Meuse pour promener sont dogi, se dépasser sur les chemins sinueux et abruptes menant à l’esplanade de la Citadelle et découvrir les marches infernales du théâtre en plein air... Aucune date n’étant arrêtée à l’heure actuelle, nous y reviendrons ultérieurement.  Osu !     

15:58 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Mars 2008 - Un invité venu du Japon ...

En ce début du mois de mars, nous avons eu le plaisir d’accueillir Sempaï Takahiro ITAKURA (1er Kyu). Elève du  Tanashi Dojo - Karate Academy  de Tokyo. Venu rendre une visite expresse à ses amis Jérôme et Tomoko, il a souhaité partager nos deux entraînements hebdomadaire dont celui du jeudi.

Tanaka Hiro Grp

L'entraînement du jeudi à Namur, 2h30 pour donner tout ce que l'on a dans le ventre... En bas à Gauche, Tomoko Yamaguchi - En haut à gauche Jérôme "Nivéa" Jadoul et notre invité Takahiro ITAKURA(pour les moins physionomistes, le 4ème en partant de la droite Clin d'oeil)    

Grâce à notre interprète fraîchement « importée » du pays du soleil levant par son Boy friend Jérôme , nous avons pu échanger quelques impression et tirer de cette rencontre quelques infos intéressantes sur la pratique du Kyokushin au Japon. Tout d’abord, nous apprenons qu’une grande majorité des adultes ne peut s’entraîner qu’une fois par semaine en raison d’une vie professionnelle très intense. Cependant, le gouvernement Japonais favorise la pratique sportive en octroyant des facilités aux personnes s’inscrivant dans l’une ou l’autre académie. Seuls les professionnels du karate et certains sportifs privilégiés ont l’occasion de s’entraîner beaucoup plus contrairement à certaines idées reçues en occident.  

 

Les cours d’ 1h30 sont très académiques et suivent un ordre immuable.

L’échauffement dure moins d’1/4 h suivi de Kihon répétés une multitude de fois sous l’œil intransigeant du Senseï ensuite ce sont quelques Ido Keiko pour préparer l’étude d’un Kata du programme officiel. A ce niveau de pratique, les kumite occupent une place relativement infime ce qui confirme, vu la réelle qualité des déplacements et des enchaînements de notre invité lors des Jyu Kumite du jeudi, que la pratique consciencieuse et régulière des exercices fondamentaux (Kihon et Ido geiko ) et des kata est essentielle. Les plus beaux combats que nous puissions voir en Kyokushin sont toujours ceux d’excellents techniciens qui outre leurs entraînements physiques intenses et les entraînements spécifiques « Jyu Kumite » ne négligeant pas la technique pure. Les élèves sont répartis dans des groupes en fonction de leurs grades ce qui permet de palier au peu de pratique hebdomadaire en organisant des cours parfaitement adaptés à leurs niveaux.

 

Enfin, l’étiquette Dojo est elle aussi respectée à la lettre. Contrairement à notre manière occidentale d’aborder les rapports entre élèves et instructeurs, il y a au Japon une réelle frontière entre eux. Question de culture.

 

L’ambiance dans notre dojo est très conviviale. Malgré un travail acharné et sans compromis, nous nous entraînons toujours dans la bonne humeur tout en respectant l’étiquette et les règles du dojo - c’est la marque de fabrique de mon Senseï « Nuccio » Ferro – Notre invité a directement été surpris (pour ne pas dire inquiété) par de cette différence de culture ;-)  mais il en gardera un excellent souvenir en fin de compte… Il faut dire qu’il n’avait aucune idée de ce qui l’attendait.

 

A Namur, les entraînements durent au minimum deux heures avec une heure d’échauffement et de musculation naturelle axée technique. De plus, l’entraînement du mardi est précédé d’un footing de 3 à 5km -par tous les temps. Il a été servi- ensuite une heure de Kihon et Kata par niveau. Le jeudi, tout le cours est axé cardio et combat. La dernière 1/2h (et le reste) est consacrée aux Jyu kumite; nos Dogi y finissent en sortie de bain et les vitres du dojo en cascades dégoulinantes (cfr photo 2) pour la plus grande joie de nos colocataires des étages supérieurs (…)

  Tanaka Hiro GP

 Devant le kanku solidement ancré au fond du Dojo et les vitres dégoulinantes (non, ce n'est pas le motif gravé dans le verre) Patrick , Jérôme et  Takahiro ITAKURA

Comme je l’écrivais, notre ami Takahiro a finalement été rassuré par notre pratique du Kyokushin. Après la séance photo et l’échange de quelques présents -  t-shirt de nos Dojo respectifs, vidéos import.exclusives etc. -  il retourne chez lui avec quelques bons souvenirs et malgré un bon stretching, des courbatures made in Belgium.

 

*Au dojo (pourtant aéré), pas besoin de filtres bien chers pour obtenir de jolis flous artistiques façon David Amilton. Il suffit de prendre les photos après une bonne heure d'entraînement le jeudi,...les objectifs sont alors parfaitement embués. Le prochain reportage se fera façon "Cousteau" avec des caméra water proof.  

 

13:55 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Pari tenu !

Jérome en Finlande

13:13 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

28/01/2008

Nouveau Dojo à Fleurus

Affiche club

 

 

 

10:37 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/12/2007

OPEN DE BAYEUX 2007

Pour la première fois cette année, le club universitaire de Namur a participé à l'Open de Bayeux qui s'est déroulé les 15 et 16 décembre dernier. Le samedi était destiné à l’élite homme, femme et homme vétéran sans catégorie de poids ; le dimanche se sont les combats de classe B qui ont vu s’affronter hommes, femmes et hommes vétérans par catégorie de poids dont nos deux représentants.


Photo groupe Bayeux
 

Damien DESSAUCY (5ème kyu - 100kg). Ceinture marron du Shotokan il s’est mis au kyokushin il y a un an. Pour sa première compétition, malgré une excellente motivation et une grande concentration il a du s’incliner dès le premier tour par décision des juges face au 4ème de sa catégorie.

Gérald ALEXANDRE (7ème Kyu – 82kg). Après un peu plus de six mois d’entraînement il participe à sa 2ème compétition internationale. Par tirage au sort, il passe le premier tour et se retrouve devant combattant ceinture marron qui lui prend 15kg et une bonne tête. Sans aucun complexe, il rend coup pour coup et au terme du premier round, c’est l’égalité. Malgré une très bonne condition physique, la différence technique et l’expérience donne l’avantage à son adversaire (3ème de sa catégorie) lors de la décision des juges. 

Félicitation à ces deux combattants très motivés à qui l’expérience profitera très certainement pour les prochains tournois.

Je tiens à souligner la présence d’un troisième Belge, Amaury CLAUS, de l’Uchi Deshi Dojo de Wavre. Venu seul pour s’exprimer sur le tatami de Bayeux nous lui avons proposé de se joindre à nous pour passer cette belle journée et aussi pour se préparer avec Damien et Gérald avant son combat. Même si il s’est incliné par décision des juges au premier tour, il ne démérite pas pour son premier championnat international. Félicitation et tous nos encouragement pour la suite.

Ce week-end fut riche d’enseignement par la qualité des combats de l’Elite avec quelques pointures internationales sur les tatamis et en coulisse (Fabrice Fourment, Laurent Filouze, Lucian Gogonel,…) et une superbe victoire de Jean Baptiste DELAUNAY.

Riche aussi par les rencontres toujours amicales et détendues avec nos amis de Bayeux, Paris, Dreux, Metz et Tourette-Levens,… quatre Branch-Chiefs présents (Liban, France et Europe) et un panel d’officiels emblématiques du Kyokushin français et Européen.

Une fois encore, Franck PERETEL signe avec cette 11ème édition une belle rencontre internationale. Merci !

C’est certain, nous serons au rendez-vous en décembre 2008 !      

 

18:39 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/11/2007

pensée 6

Pensée6

18:25 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/10/2007

Open International de Namur - Résultats

LES PHOTOS ARRIVENT !!!!

OIKKN-CO

Photo Cédric COLLIGNON (Kyokushin Namur) cedriccollignon1@hotmail.com

cfr les résultats ci-dessous

Affiches OIKN 2007

Palmarès 28-10-2007-1

 Palmarès 28-10-2007-2

OIKKN-Trophées

Photo Cédric COLLIGNON (Kyokushin Namur) cedriccollignon1@hotmail.com


Palmarès 28-10-2007-3

Palmarès 28-10-2007-4


Palmarès 28-10-2007-5

Palmarès 28-10-2007-6

Palmarès 28-10-2007-7

 

Palmarès 28-10-2007-8

 

09:38 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

18/10/2007

Engagez vous!

Votre première impression est importante ! Si vous le sentez, engagez vous !

Photo Motivation

A lire :  Http://kwoon.info/forum/viewtopic.php?p=282223#282223
 

15:08 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/10/2007

Pensée du jour

Pensée5

12:16 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Préventes

Flyers - Prévente A6 présentation

10:52 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/10/2007

OPEN INTERNATIONAL DE KARATE KYOKUSHIN

Le club de karaté Kyokushin Universitaire de Namur (FUNDP) et le Club de Karaté Kyokushin de Sambreville  ont le plaisir de vous inviter au premier 

OPEN INTERNATIONAL DE KARATE KYOKUSHIN - NAMUR 2007

 Ce championnat international de BELGIQUE, désormais organisé à Namur, est la plus grande manifestation internationale de ce type organisée dans notre pays pour le karate KYOKUSHIN.  C’est l’occasion à ne pas manquer pour assister aux combats impressionnants de ce style légendaire. Vous y verrez l’élite internationale en catégorie « senior » (hommes et femmes) mais aussi en catégorie « vétéran » (+ de 35ans - hommes), de nombreux autres combats de classe B (amateurs Hommes-femmes) sans oublier ceux de nos jeunes espoirs de la catégorie « Junior » (15, 16, 17ans garçons et filles).Le spectacle sera complété par quelques démonstrations typiques du Kyokushin telles que : casse de planches « tameshiwari » spectaculaires (en ¼ de finale « élite »), des démonstrations de self-défense réalistes. D’autres démonstrations hyper dynamiques alliant arts martiaux et fitness sont prévues…     

 Affiches OIKN 2007 A3 Print



Combats au K.O.

Le style KYOKUSHIN est réputé pour ses combats à frappes réelles très rudes dont l'issue est souvent le K.O. d'un des adversaires. Avant d'arriver à cette étape ultime du combat à frappe réelle, les adeptes de ce style doivent s'entraîner sans relâche durant des années. Des entraînements très éprouvants physiquement qui permettent en plus de l'apprentissage des techniques pures, d'acquérir une résistance extrême, une condition physique importante, une puissance de frappe accrue et beaucoup de confiance en soi. La séreinité d'un combattant Kyokushin reflète des qualités certaines ! 

- Petite précision - Le K.O. ou "Knock-out" qui signifie littéralement: mise hors de combat se limite souvent dans l’esprit des novices, uniquement à la perte de connaissance d'un des protagonistes (K.O. cérébral). En réalité sans rentrer dans trop de détails techniques, il existe de nombreux types de "K.O." avant ce stade ultime que les règles de compétitions et les entraînements physiques intensifs ont pour but d’éviter. Quelques exemples : l’arrêt de combattre de quelques secondes ou définitif d’un des adversaires suite à une attaque ayant coupé sa respiration(K.O. respiratoire) ou ayant tétanisé un groupe musculaire (K.O. technique) sont considérés comme des K.O.   (…)Lors des compétitions, un K.O. de ce type, de moins de trois secondes, donne un avantage (Wasa-Ari) d’1/2 point à l’adversaire mais le combat peut continuer. Un K.O. de plus de 3 secondes met un terme au combat et l’adversaire remporte par « Ippon » (un point).Les catégories de poids et de niveaux (Elite, amateurs, juniors,…) permettent d’équilibrer les combats en limitant au maximum les risques de blessures sévères. Il y en a d’ailleurs incroyablement moins qu’en football ou même qu’en karaté « light contact ». Les blessures au niveau de la tête sont très rares. A voir !

Sponsors - Le dossier n'est pas encore clôturé - (cfr Stat anciens évènements.)  

19:34 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/10/2007

La pensée du jour

Pensée4

11:31 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/09/2007

Stage TAI KI KEN - Paris - septembre 2007

Stage Taiki Ken annonce compte-rendu

19:52 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/09/2007

ENQUETE BLOG + Remise de 2€ Open de Namur 2007

Enquête Blog

10:41 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/09/2007

Invitation – Invitación – Invitation – Invito – Uitnodiging – Zaproszenie – Einlandung

Invitation(fR-Nl-D-Engl) Blog

12:21 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11 Préceptes philosophiques de Sosaï Oyama

Dojo niju Kun

12:18 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Dojo Kun (Français et romanji)

Dojo Kun

01:33 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/09/2007

Histoire : Brève histoire du Kyokushin et de son fondateur Mas' Oyama



Préambule: Le texte ci-dessous est un résumé que j’ai réalisé pour mes élèves afin qu’en quelques dates essentielles et en quelques noms de grands maîtres, ils aient un minimum de culture sur le style que Soseï Oyama nous a légué. C’est un devoir minimum pour tout pratiquant débutant de s’intéresser à la dimension historique de leur école. Pour moi, le respect envers nos maîtres c’est aussi ça. (un des 7 commandements du Dojo - « Dojo Kun »)
Ceux qui décideront d’aller plus loin dans l’apprentissage du kyokushin, ceux qui voudront se perfectionner feront tôt ou tard la démarche d’approfondir leurs connaissances en se plongeant dans  la littérature existante (principalement en anglais) et les innombrables pages Internet qui existent sur le sujet. J’y reviendrai plus tard j’en profiterai en même temps pour illustrer ce « pavé » de texte afin de le rendre un peu plus digeste.   masutatsu oyama
            Chaque art martial étant issu d’une conjoncture originale d’événements, de lieux et d’époque, vous comprendrez aisément la multitude des techniques existant aujourd’hui. De plus, les guerres (arts martiaux = art de la guerre) ont induit de nombreux échanges techniques et culturels qui ont aboutis à des généalogies particulières de certains styles et notamment celle du Karate Kyokushin.
 Le Kyokushin-Ryû (Litt. : Ecole de l’Ultime Vérité.) est considéré comme l’un des styles les plus durs, les plus efficaces et les plus intransigeant du Karaté Japonais. Créé dans les années ‘50 par Masutatsu Oyama, ce style détonnant est une synthèse des techniques les plus efficaces des arts martiaux d’Extrème Orient.


Oyama + army Youngoyama01

 

Né en 1923 en Corée, le jeune et turbulent Hyung Yee* s’initie tout d’abord à deux arts martiaux locaux, le Tae-Kyon et le Tae-Kwon-Pup. (*Il prendra son nom japonais de Masutatsu Oyama plus tard à Tokyo, lorsqu’il décidera de consacrer sa vie au Karaté.).Hyung Yee suit aussi des cours de lutte ainsi que de Kenpô chinois et Japonais. A l’âge de 13ans (en 1936) il arrive à Tokyo, où il pratique le Judo. Ces qualités lui permettront même de suivre des cours au Kodokan, centre mondial du Judo. En 1938, alors agé de 15 ans, il s’inscrit au Shotokan dans l’école de Gichin et Yoshitaka Funakoshi.

funakoshi_2_23   

gigo_funakoshi


 

Il quittera cette école au bout d’un an et demi, suite à la défaite de Yoshitaka (le fils de Gichin Funakoshi.) face à un expert de Gojû-Ryû. Il juge les techniques inefficaces car trop linéaires et rigides, de plus il n’apprécie guère l’idée de contrôler ses techniques.

En 1940 il devient le disciple du maître Shô Neishu (d’origine Coréenne comme lui.) lui même l’un des disciples avancés de Gôgen Yamaguchi,

 le fondateur de la branche japonaise du Goju-Ryû. Avec lui, il apprend le Zen et sur ses conseils étudie directement le Goju-Ryû avec Yamaguchi.

yamaguchi-1
 

oyamayamagushi

Il découvre dans ce style les techniques circulaires et l’approche du corps à corps. Ce sera plus tard, la base technique du style Kyokushin élaborées en parallèle avec les techniques du Taiki Ken de Maître Kenichi Sawai, aujourd'hui décédé. (cfr Taiki ken)  Oyama - so_nei_chu

           Oyama est un élève exceptionnel qui s’entraîne sans relâche avec une intensité hors du commun. En 1947( à 24 ans) il remporte le premier tournoi réunissant les principales écoles de karaté du Japon. C’était au Karuyama Gymnasium de Kyôto. La règle était simple pour ce tournoi,...pas de règles ou presque ! Sa victoire est Historique.


MasOyama(1) 

En 1948, Oyama qui fréquente depuis quelques temps les gangs de Tokyo, a une vie nocturne mouvementée. Lors d’une bagarre dans une boîte de nuit, il tue à mains nues son adversaire et est immédiatement emprisonné. La légitime défense est retenue et il est libéré au bout de quelques mois. Ce fait marquant le décide alors à se retirer volontairement de la ville afin d’approfondir la voie du Karaté et celle du Zen. Il choisi donc de vivre en ermite sur le mont Kiyosumi. Pendant Dix-huit mois, il s’astreint à une discipline de fer et utilise tout ce que la nature lui donne afin de développer sa force et sa condition physique; courses à travers les torrents, méditation sous les cascades,  exercices de casse (Tameshiwari), etc... Pour son retour à la civilisation, Oyama conscient de ses fabuleuses capacités, décide de prouver la supériorité de son karaté sur les autres types de combats à mains nues en réalisant un exploit hors du commun. Il a entendu parlé de l’histoire d’un grand maître d’Okinawa, Sôkon Matsumura qui avait affronté un taureau...En 1950 il affronte son premier taureau. S’il ne parvient pas à l’abattre,  il réussi néanmoins à lui briser une corne d’un Shuto Tsuki. Par la suite lors de nombreuses démonstrations au Japon et aux USA, il affrontera 52 taureaux. Il en tuera 3 et brisera les cornes des 49 autres.

Oyama s’inspire par la suite d’un autre grand maître, Chôki Motubu (1870-1940)

Motobu_Choki
 

spécialiste de Karaté et de Kenpô qui se rendit célèbre en défiant avec succès des experts de Karaté, de Boxe et de Lutte. Entre 1952 et 1954 Oyama effectue plus de 200 démonstrations aux Usa et rencontre victorieusement des lutteurs et boxeurs célèbres. A partir de cette époque le Kyokushin commence réellement à prendre forme.

En 1954, il rencontrera à Hawaii, Edward « Bobby » Lowe expert en Kenpô qu’il considerera plus tard comme son frère. De retour à Tokyo, il crée son premier Dojo.

Oyam Dojo + BLowe +

 En 1956 un voyage à Okinawa lui permet encore d’étudier et d’approfondir diverses techniques de Kenpô.

Cette même année 1956 il affronte victorieusement Black Cobra le légendaire champion de Boxe Thaïlandaise.

 En 1957 Il fonde à Tokyo le Kyokushin-Kai  (organisation Kyokushin : association de l’ultime vérité.)Dès 1958 il publie son premier livre « What is Karaté ?» et Bobby Lowe  Crée à Hawaii la première branche internationale du KyokushinkaiEn 1959 la première compétition internationale est organisée par B.Lowe à Honolulu (Iles Hawaii)En 1960 la deuxième édition de ce tournoi voit la participation de 16 pays.En 1964 Oyama crée L’I.K.O (International Kyokushin Organization.)En 1969 Premier tournoi japonais toutes catégories « Kyokushinkai All Japan Open Karate Tournament ».  En 1975 Oyama met sur pieds le premier championnat du monde Kyokushin à Tokyo. Le premier champion du monde est le japonais Katsuaki Sato. Ces championnats se dérouleront par la suite, tous les 4 ans... 

Masutatsu Oyama c’est éteint le 26 avril 1994 à l’âge de 71 ans suite à un cancer du poumon .

Oyama memorial
 

A la mort d’Oyama, certains shihan , anciens Uchi-Deshi (disciples) ont créé leur propre groupe Kyokushin ce qui a provoqué au niveau international divers fractures et la naissance de nombreuses écoles. (cfr généalogie du kyokushin) 

15:47 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

13/09/2007

Shihan Jean Corhay : Le parcours d'un combattant

Le parcours d'un combattant Oyama+Jean KB2000
            Il existe dans les arts martiaux des personnages surprenants, pas toujours très connus mais très intéressants. C'est le cas de Jean Corhay, de Bruxelles. Jean Corhay est né en août 1930; vous avez bien lu, il vient d'avoir 70 ans. Jean a commencé à pratiquer la boxe anglaise à l'âge de 12 ans. C'est à 16 ans qu'il effectue son premier combat chez les "novices"; l'année suivante, il est champion de Belgique des novices en poids moyens. A 20 ans, il remporte le titre national amateur, toujours en poids moyens. Encore un an et il devient champion national militaire, cette fois-ci chez les mi-lourds. Jean Corhay passe ensuite chez les professionnels, où il totalise 14 victoires consécutives avant de disputer le titre européen devant Tiberio Mitri.Plus tard, Jean Corhay s'engage comme parachutiste pour combattre au Congo; il s'installe ensuite en France où il entend parler d'Alain Setrouk et du Karaté Kyokushinkai. Séduit par la personnalité du karatéka français et convaincu de l'efficacité du style, Jean devient un adepte assidu du Kyokushinkai et, environ trois ans plus tard, il obtient la ceinture noire. Comme le précise l'intéressé lui-même : "Mon expérience de boxeur a été bénéfique dans un style comme le Kyokushin."             Parallèlement au Kyokushinkai, Jean pratique le Taikiken sous la direction de Yann Kallenbach qu'il retrouve une fois par mois en Hollande. Quelques années après, Jean Corhay peut réaliser l'un de ses grands objectifs : se rendre au Japon et s'entraîner sous la direction de Masutatsu Oyama en personne, le fondateur du Kyokushinkai. C'est ainsi que, plusieurs fois (1987,1989,1990,1991,1992 et 1993) il participera au stage de Yugawara. Jean Corhay précise : "Ces stages avaient l'avantage d'être réservés aux cadres techniques et c'est maître Oyama qui les dirigeait. Je pense qu'il est inutile de préciser à quel point cet homme dégageait la puissance et le charisme. Nous étions une trentaine à suivre les très durs entraînements qu'il nous imposait. Maître Oyama m'a plusieurs fois invité dans de superbes restaurants de Tokyo et, petit à petit, j'ai senti que des relations d'amitiés s'établis­saient entre nous. Il m'appelait "My brother" et ceux qui ont connu Oyama peuvent affirmer qu'il n'était pas coutumier de ce genre de démonstration."             Sur la photo ci-contre, Jean Corhay est en compagnie de maître Oyama lors du stage de Yugawara de 1991. 11 vient de passer le 5` dan, qu'il recevra six semaines plus tard (ce qui explique qu'il ne porte que 4 barrettes sur sa ceinture).Karaté Bushido/octobre 2000

18:07 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Osu !

Osu

    Au Japon, les seules personnes qui utilisent "Osu" sont généralement les équipes sportives des lycées et des universités et la plupart des écoles de Karaté.

Dans la plupart des entreprises, vous entendrez également "Osu", mais ceci constitue une façon de dire "Ohayo Gozaimasu" (bonjour) pour les personnes les plus paresseuses. Utilisé dans le Kyokushin de Masutatsu Oyama et les écoles qui en sont issues (Seidokan, Shihaishinkaï,…) et aussi dans le style d'Aïkido « Yoshinkan » de Gozo Shioda par exemple qui sont des écoles réputées pour leurs entraînements extrêmement durs en Budo, le «OSU !» a une toute autre signification ! C’est la contraction d’ « Oshi Shinobu »

En effet si vous regardez le mot "Osu" écrit sous sa forme chinoise d'origine, il est composé de deux caractères. Le premier caractère est "Oshi", dont la définition est "Pousser". Le second caractère est "Nin" dont la définition est "Shinobu", qui signifie endurer, persévérer, supporter. En les rassemblant, vous obtenez: se pousser à endurer tous les moments durs dans l'entraînement ou dans la vie de tous les jours.

Dans le Budo, il est également utilisé comme un remerciement ou une réponse comprenant l'idée de la volonté de suivre un professeur en particulier ou une méthode d'entraînement.

L'aspect le plus important du mot "Osu" est que nous ne devons pas, de par la répétition de son utilisation exagérée et dépourvue de sentiments, le vider de son sens qui nous rappelle de toujours nous entraîner aussi dur que possible. Il doit venir de nos cœurs et avoir un sens réel. Sans aucun doute, rien ne peut donner une image plus fausse du Kyokushin qu'une personne affirmant qu'elle le pratique mais dont le "Osu" n'a pas de conviction ni d'esprit.

Enfin, je ne suis pas vraiment d'accord avec certains "faux puristes" qui voudraient que nous abusions justement de ce "OSU" jusqu'en dehors de nos Dojo. Je préfère personellement la discrétion (même si je reconnais qu'il m'arrive de l'utiliser volontairement en présence d'un Maître sans penser à l'endroit où nous sommes ) car ce principe bien ancré grâce un engagement total durant nos entraînements ne nous empêche pas de toujours donner le meilleur de nous mêmes aussi dans la vie de tous les jours sans devoir inquiéter notre entourage. ;-)

Pour résumer, ce salut martial est une marque de respect, de remerciement, d'acquiescement vis-à-vis de son partenaire, de son maître et professeurs. Mais c'est aussi un signe de détermination et de persévérance qui doit être présent à l'esprit du pratiquant à chaque fois qu'il prononce le mot "Osu".

J'ajouterai une dernière remarque : dans la tradition sociale japonaise, "OSU !" prononcé avec la détermination qui devrait caractériser tout adepte du Kyokushin,  a une connotation péjorative, car c'est un mot principalement utilisé au sein des milieux mafieux par les Yakuzas comme marque de respect vis à vis de leurs Sempaï. Un conceil, évitez de vous la "péter" en vous y essayant lors d'un voyage au pays du soleil levant...

Adaptation par Sempaï P. BARRA d'un texte original de Robert Mustard Sensei, (6ème Dan d'Aïkido Yoshinkan.) traduit de l'anglais par Sempaï Lionel Welsch

11:57 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Portraits de Masutatsu OYAMA et de ses grands Maîtres

 

 

Mas Oyama Portrait 1  

Oyama portrait1

 

Maître Sawaï - Taïkiken

 

portrait Sawai 1

Design originaux régis par la loi internationale
 de propriété intellectuelle et artistique.
 Ne peuvent être copiés en tout ou en partie.

10:35 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Ichi Geki

 

Ichi Geki

 

Bien que la plupart d'entre nous ne sachent pas le décrypter, il se dégage de l'esthétique de ce Kanji, une idée de puissance, de volonté et d'efficacité un peu magique.

Nous devrions nous imprégner de ce principe d'efficacité pour débarrasser nos actions du superflu et aller à l'essentiel.Il devrait nous accompagner dans nos entraînements, nos challenges, notre vie martiale et notre vie en générale.  

10:25 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/09/2007

Photos

L'histoire, la vie et les rencontres du club universitaire en quelques photos...

Oyama+Jean scan original
Shihan Jean Corhay et Soseï Oyama au japon en 1991 "camp de Mitsumine"

Jean aura participé à 6 camps au Japon avec les plus grands instructeurs de l'histoire du Kyokushin (Mitsumine 1987 et Yugawara 1989-1990-1991-1992-1993). Soseï Oyama et lui étaient devenus amis.

Jean et moi Shodan

Août 1995 - Dans son Célèbre Dojo du 86, Avenue de la Brasserie à Ixelles, Jean remet à Sempaï Patrick BARRA son diplôme et sa ceinture Shodan, obtenus durant l'examen fédéral qu'il a dirigé lors du stage de Loverval en avril 1995.

Ce Dojo légendaire, tout en bois peint en rouge sombre, situé au premier étage d’un vieux bâtiment se dressant au fond d’une arrière-cour lugubre a impressionné tous ceux qui y sont allés la première fois et même les suivantes (entraînement dans le plus pure style Kyokushin). Le petit escalier étroit éclairé par une ampoule poussiéreuse sentait déjà « le travail » un mélange de sueur, de baume du tigre,…Une fois déchaussé, on y entrait en respectant le protocole religieusement. Heureusement la simplicité, la chaleur naturelle et l’enthousiasme de Shihan Corhay nous mettait vite à l’aise. Après, on n’avait plus vraiment le temps de penser à autre chose que de respirer et tenir debout durant ses entraînements Kumite sans compromis ou à s’appliquer sans faire deux fois la même erreur lorsqu’il enseignait les Katas.  

Baptème Dojo JC

Le 27 mars 2005 le DOJO du CSU (FUNDP) est officiellement baptisé de son nom. Un hommage à cet ami sincère et à ce maître qui a tant fait pour développer le Kyokushin en Belgique et les arts martiaux de manière générale.  (cfr Biographie)

STAGE Shokeï Matsui - PARIS -  MARS 2002

 

PhoStage Matsui-groupe

 Photo de groupe en fin de stage

Stage Matsui-JEanMatsuiMoi

Shihan CORHAY- Shokeï MATSUI - Sempaï BARRA

Stage Matsui-JEanPetasMoi

Sempaï BARRA - Shihan CORHAY - Sensei Nicolas PETTAS 


Stage Matsui Filho Ahmed Moi
Sempaï BARRA - Senseï Francesco FILHO - sempaï(2006) Ahmed LAGMIRI

 

Stage Matsui- Ahamed-matsui

Sempaï LAGMIRI - Kancho MATSUI

Stage Matsui-resto Filho

Paris-Bercy- "Festival des arts martiaux" - Brasserie Romaine

Au resto avec Francesco FILHO - remarquez la mine réjouie de Sempaï De Simone (dès qu'on parle de manger...Clin d'oeil)

Bon j'avoue, nous n'étions pas à la même table!

photos instructeurs Dojo Namur Sambreville

Stage "1er Mémorial Jean Corhay" à Loverval en mai 2005 .

De gauche à droite: Sensei Christian Lejeune (Sandan)un technicien hors pair formé par Shihan Corhay - Instructeur au club de Sambreville - Sempaï Salvatore Di Maggio (Shodan depuis le 21-05-06) assistant au club de Sambreville, Sempaï Liborio "Nuccio" Ferro (Nidan) mon maitre depuis 1983, combattant hors norme et co-fondateur du club universitaire (1985) - instructeur en chef au club de Sambreville, Sempaï Frédéric Di Maggio (Shodan depuis le 21-05-06) assistant au club de Sambreville, Sempaï Patrick BARRA (Nidan) co-fondateur du club Universitaire en 1985 actuel instructeur en chef au Dojo Jean Corhay.

photo Nidan

Seul commentaire: 6 heures d'examen non stop clôturées par la casse de 2x3 planches et 30 combats ininterrompus. Une "dan" Kyokushin, ça se mérite!

ACBB25-09-06
Dojo de l'ACBB le 27 septembre 2007

Nous avons fait le déplacement avec Senseï Christian Lejeune notre valeureux préparateur pour recevoir, après un entrainement fidèle à la réputation de l'ACBB,  nos ceintures et diplômes des mains de Shihan Jacques Legrée. (3ème en partant de la droite)

 

Stage Avancé en American Kempo avec Maître Kevin Mills et ses assistants

stage American Kempo

24-25 mars 2007 - Stage très enrichissant - Sempaï BARRA en compagnie de Maître Kevin Mills 6ème DAN (à sa gauche), de François CALCUS (3ème DAN) organisatuer du stage et des Assitants du Maître (3ème et 4ème DAN à gauche) 


12 & 13 Mai 2007 Stage technique "2ème mémorial Jean Corhay"

stage mai 2007
  

12 & 13 Mai 2007 Stage technique "2ème mémorial Jean Corhay" organisé par Senseï Lejeune en collaboration avec les clubs de Tamines et Namur. Maitres de stage:  Sensei Christian GADUM (4ème Dan) Sensei Marcel ANNEMANS ( 4ème DAN) Sensei Jean Michel PIOT (Sandan) Sensei Biaggio CONSTANTINI

14:08 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Cotisation, licences, passeport,...

COTISATION C.S.U.

La carte sportive donne accès à presque toutes les activités sportives encadrées par des moniteurs. De plus, elle offre une assurance sportive qui couvre les blessures et accidents éventuels durant l'année académique. Cette assurance couvre les cours mais aussi les compétitions ou autres manifestations sportives auquelles participent les clubs du CSU.

Les carte-sports sont disponibles au Service des Sports (Centre Sportif Universitaire) de 14h30 à 22h30 à partir du lundi 10 septembre 2007.  Les activités débuteront le lundi 17 septembre 2007. A partir du lundi 1er octobre, toute personne qui participe à une activité encadrée par des moniteurs devra être en possession de sa carte-sports.

Pour retirer votre carte-sports (strictement personnelle), il est indispensable de vous munir d'une PHOTO récente, de votre carte d'étudiant et de l'argent suivant la liste de prix ci-dessous.

Fermeture du service du 24/12/07 au 04/01/08, du 24/03/08 au 04/04/08, le jour de la fête de l'université et, sauf exception, toutes les activités se terminent le 16/05/08.

Cotisation annuelle
  • Etudiant(e)s FUNDP : 30 €
  • Personnel FUNDP : 50 €
  • Etudiant(e)s hors FUNDP : 60 €
  • Autres : 100 €
LICENCE BKO Branche J-Corhay (Belgian Kyokushin Organization)
Coût : 20 €/an (Validité de septembre à août )
Elle est obligatoire pour tout pratiquant régulier inscrit dans un club affilié à la BKO. 
 
La licence donne accès gratuitement à toutes les activités organisées par la fédération nationale (B.K.O.) : entraînements nationaux, Interclubs, cross,…Elle est indispensable pour participer aux compétitions nationales. La licence permet la reconnaissance officielle des grades. Les montants perçus par la B.K.O. couvrent les coûts administratifs, les locations de salles, les frais de participation de nos représentant sélectionnés (peut-être vous) lors de tournois internationaux, l’organisation de stage et de cours spécifiques (arbitrage) 
 
 
E.K.K.O. Passport
(passeport Européen de l’E.K.K.O.) 
 
Coût : 10€ (à vie) 
 
Il est obligatoire à partir du 8ème Kyu. ( ceinture bleue) 
 
C’est votre reconnaissance personnelle officielle par l’EKKO.Dans ce passeport sont repris :Vos passages de grade : Date, noms des examinateursVos stagesVos compétitions : dates, résultats,…Vos examens spéciaux : arbitre, juge,…  Ce passeport vous donne accès aux manifestations Européennes : Compétitions internationales, stages, cours,… 
 
 
 
 
International Membership Card 
 
Coût : 12,5€ (à vie) 
 
Il est obligatoire à partir du 8ème Kyu. ( ceinture bleue)  
 
C’est votre reconnaissance personnelle officielle par l’IKO1 au Japon.
Cette carte (son numéro) est indispensable pour accéder aux examens de 2ème et 1er Kyu et des ceintures noires.  
 
 
 
 
Black Belt Card 
 
Coût : inclus dans le coût de l’examen.
 C’est l’entrée dans le club très envié des ceintures noires Kyokushin !  
 
BlackBeltCard

Cette carte numérotée, vous sera remise accompagnée de votre ceinture noire personnalisée (nom brodé en Japonais  "Katakana"+ dan) et de votre diplôme signé par Shokeï Matsui.

11:23 Écrit par Sempaï Patrick "MAX" Barra dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |